Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Out Summer 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Welcome

cath.coste@gmail.com

My LinkedIn
Twitter: @cathcoste and @DnaCowgirl
My Facebook
My Facebook as DNA cowgirl

Freelance writer. All things genomics (fiction and non-fiction)

MITx 7.00x, 7.QBWx, 7.28x (part 1 & 2) certified (2013-2016)
Currently interested in bioinformatics (genomics & python)
Post-graduate teacher training (German literature & civilisation, 2008)

My 80 bioethics chronicles (French) 
Mes 80 chroniques bioéthiques sur Agoravox

At The European Hospital George Pompidou...

Actually i started my blog in 2005 to annoy him ;-) Hoping we'll continue arguing but right now he's lying in a coma. So we are waiting, at this hospital in Paris... 

Me, when i started this blog in 2005

Me, with my uncle Jacques, Dec. 2007

Me, with my uncle Jacques, Dec. 2007

Geisha And Pharma

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/e6/78/39/e67839db031f4d68294e6761110e864e.jpg

http://glennpasch.com/wp-content/uploads/2014/04/Silos.jpg


NB : ce matériel est sous copyright, merci.


Ceci est l'ébauche d'une chanson :


ADN Twist, Twist ADN

L'ADN est le prochain silicone.
Faire à partir de zéro de l’ADN !
Vallée des miracles,
10.000 gènes à l’écran, 
Sélectionnez la fonction souhaitée :
Cellules de mammifères ou algues bio-
Usines, bioengineering, constructions,
Vous avez rechargé la Genèse.

Genèse reloaded
Genèse reloaded.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Conception de l’ADN,
Mutations. Essayez la
Biologie synthétique,
Un marché à un milliard de dollars, 
Pour changer le monde.
Produire plus de nourriture avec moins
De terres arables et d’engrais
Au bon goût de pétrole.

Je n'ai pas la papille chimique.
Le pétrole, source de vie ...
Chimique.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Produire plus de nourriture avec moins
De terres arables et d’engrais
Au bon goût de pétrole.

Les bactéries dans le sol alimentent 
des gènes naturels
Servant d’engrais pour la plante.
Ca donne de la vitamine A aux enfants, 
grâce à un riz 
génétiquement modifié, 
sans phénol. Adieu cécité,
Adieu papille chimique,
Tout ça grâce à l’ADN.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Les bactéries dans le sol alimentent 
Des gènes naturels

Servant d’engrais pour la plante.
Ca donne de la vanille,
à partir de levure,
Sans phénol.
La vraie vanille
Me chatouille la papille,
Tout ça grâce à l'ADN.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Avec la levure modifiée, 
vous fermentez le sucre,
Et comme vous devinez 
C’est beaucoup plus sain 
Que la vanille avec phénol
provenant du pétrole. 
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Utiliser l'ADN pour résoudre
Des maladies ? 
Levure fermentée et sucre,
C'est pas pour faire un gâteau,
mais de l’artémisinine,
Un médicament anti-
Palu.

Levure fermentée et sucre,
C'est pas pour faire un gâteau,
mais de l’artémisinine,
Un médicament anti-
Palu.

ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN


Grâce à l'ADN vous pouvez
Modifier les globules blancs,
Les transformer 
En tueurs de cellules "tu-meurs".
En tueurs de cellules tumeurs.
Ou vous pouvez fabriquer
De la protéine kératine,
Oui, celle de la corne
De rhinocéros. 
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Seul le prix de l’héroïne est plus féroce 
Que celui de la corne de rhinocéros.

Seul le prix de l’héroïne est plus féroce 
Que celui de la corne de rhinocéros.

Un cosmétique extrait
Du foie de requin
Peut aussi être refait
Tout ça grâce à l’ADN.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Sauvez les bébés phoques, requins ou rhinocéros
Tout ça grâce à l’ADN.
Sauvez les bébés phoques, requins ou rhinocéros
Tout ça grâce à l’ADN.

Genèse reloaded
Genèse reloaded.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

La liste s’allonge …
Grâce à de l’ADN,
Si on agite très fort,
Il est possible que l’on obtienne :
De la soie d’araignée,
Des tests pour effets secondaires
Médicamenteux,
Des anticorps,
De nouveaux médicaments.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

La liste s’allonge …
Grâce à de l’ADN,
Il est possible de remplacer
(On peut toujours rêver)
Charbon, combustible et gaz,
Tous utilisés pour créer du plastique
Et des engrais chimiques. 

Grâce à de l’ADN,
Il est possible de remplacer 
(On peut toujours rêver)
Charbon, combustible et gaz,
Tous utilisés pour créer du plastique
Et des engrais chimiques.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Au lieu du pétrole, prendre de la levure,
Et des bactéries sur-
Douées, comme ce e-coli
Ayant eu toute l'attention
De l'évolution.
Ayant eu toute l'attention
De l'évolution.
Avec, créer des biocarburants, 
Utiliser
Le CO2, la
Lumière du soleil,
Du sucre et
De l’ADN.

Carburants reloaded
Carburants reloaded
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Au lieu du pétrole, prendre de la levure,
Et des bactéries sur-
Douées, comme ce e-coli
Ayant eu toute l'attention
De l'évolution.
Ayant eu toute l'attention


De l'évolution.
Avec, créer des biocarburants, 
Utiliser
Le CO2, la
Lumière du soleil,
Du sucre et
De l’ADN.

Carburants reloaded
Carburants reloaded.
ADN Twist, Twist ADN
ADN Twist, Twist ADN

Sauvons nos bébés phoques
Et nos papilles chimiques.
Du bisphénol au pétrole,
En passant par la Genèse,
Le pérenne et l'équitable,
Bonjour les engrais bio
Et le pétrole bio
Tout ça grâce à l'ADN.

Evolution Reloaded
Evolution Reloaded
ADN Twist, Twist ADN

ADN Twist, Twist ADN

What i do








Me, in three numbers:

Eighty bioethics chronicles on @agoravox 2007-2012, four @MITxBio  certificates in Molecular Biology 2013-2016, three fictions coming out in 2017/18

Twitter
Medium
LinkedIn

Author of "Cliffhanger" (French), with Isabelle Provost

Education:

One-year degree before postgraduate studies (German Literature) - University of La Sorbonne, Paris
Post-graduate teacher trainings (German, English, French) - University of La Sorbonne, Paris
Two-year technical degree: European Executive Assistant - I.FO.CO.P., Paris
MITxBio (molecular biology) 7.00x, 7.QBW.x, 7.28.1x-2x certified

Areas of interest: computer programming and biology, Asia, geopolitics, medicine.

Experience:

Teacher in middle, high school, language learning centres (French, English, German)
Executive Assistant (Europe)
Logistics

Currently working for movie production companies based in Taiwan (thrillers, sci-fi)

Who i am

Catherine Coste
A creative person, with a love for interprets, interested in science people. I tried writing a couple of fictions over the last couple of years (as a full-time job); now working with a movie production company in Taiwan. Writing is like everything else, i guess: hard work. It keeps me motivated to think about interprets i would love to see acting or singing in the various roles in the medical thriller and the sci-fi i'm writing. My co-writer Isa, who has been working with me for years, is a key person in this writing process. She's like some kind of doppelgänger i would guess... She is teaching international cooperation in various universities and has been travelling around the world. I suspect she is the reloaded version of French writer (and opera singer) Alexandra David-Neel, the first woman to travel to Tibet and India and to write about it. She is an amazing storyteller, never fearing to experience what it's like to be a woman in Bangladesh, in rural places in India, or diving into an unknown ocean at the other end of the world for a couple of hours just minutes after she was taught how to dive in the first place.
My (much less adventurous) background includes ballet, singing, a PhD in (German) literature, as well as a constant effort to seek updates in life sciences (genomics and medicine mainly). That's how i earned myself four MITx MOOCs certificates in biology.
Fluent in a few languages: English, German, French, also Lithuanian (!!) and Dutch. Passion for Mandarin Chinese language; trying to learn how to speak and write Chinese in my free time. Eager to practice, I speak to my husband who cannot even say hello in Mandarin Chinese (but knows his way around each and every computer coding language!), or to my stir-fry pan when standing in the kitchen and getting dinner ready, including the trees and ducks when i go for a walk in the park. In my family, everyone has lived and worked in various countries and is speaking at least three languages (my brother, an engineer, speaks 8!) Interestingly, my mom taught Spanish to my brother while i was being taught German from another part of the family. My granddad taught me English (through literature), which my mom only speaks when forced to. My dad (you wouldn't guess) is a rebel (fluent in Italian, but hardly anybody else in the family is. Ha!) We've got interesting family gatherings in various countries (even continents) where a bit of everything is spoken. My brother's in-laws mainly speak Cantonese. A true melting pot.

When i was a student, with (already) a passion for books, Elias Canetti (also from a polyglot family) captured my attention. There will be no need to learn languages now, as deep learning will teach this skill to machines, Google translate and stuff. Still... Connecting with people in their native language (or in any language they are truly mastering) seems as important to me as the ability to feel, to touch, to smell, to hear... Currently studying (as an autodidact) Chinese authors of sci-fi. Their work, their bio.

Extreme Disruption Humorist on twitter.

https://fr.pinterest.com/pin/331366485053786094

Teachers have played a major part in my life so far (48 years old), especially:
Maurice Béjart (ballet)
Denise Daun (filmmaking, University of Nanterre, France)
Rémy Colombat (German literature)
Prof. Emmanuel Lincot, Jean-Christophe Victor (Geopolitics in Asia, geography)
François Muller (Linguistics)
My husband Eric Segui (computer coding)
The amazing MITxBio MOOC teaching staff: Professors Stephen Bell and Tania Baker. And the great Eric Lander!
Also, two amazing women who told me very early that writing would be my life-long partner: Prof. Jacqueline Magnou (Germanistik, Paris and Orleans, France), and Adriana Hass (Germanistik, Paris X Nanterre).

What kind of music are you listening?
This is more about interprets than music styles. For ex.: not a great fan of opera, but truly love this. Always interested in discovering younger and older interprets from around the world...

Si vieillir m'était conté

Vieillir comme un bon vin en bouteille ?

Aubrey de Grey, scientifique spécialiste du vieillissement sans doute le plus connu au monde, dit que le fait de vieillir, appelé "aging" en anglais, est aussi une maladie. Je dirais donc qu'il y a des silos (ou réservoirs de matière agricole) avec plein de maladies, et que jusque là on a toujours cherché à traiter silo par silo ... C'est la médecine conventionnelle. Ne pas mélanger les torchons et les serviettes. Silo cancer, silo sclérose en plaque, silo Muco, etc .
Pour faire court, je dirais que si on était dans un film de Luc Besson, on aurait quatre silos, regroupant les maladies connues aux quatre coins du monde. Le cinquième silo, c'est le "aging" ...
Dans le film de Luc Besson, le cinquième élément, c'est l'amour ;-)

il faut vraiment présenter le vieillissement ou "aging" comme une maladie, sinon on va au casse-pipe : "Ah bon, vous êtes un cinglé qui croit à l'immortalité ?" -> fin de la conversation, du coup, en général.

But : éviter cet écueil tout en ajoutant une touche d'humour ... Tout le monde connaît le 5e élément et en plus, l'amour est bien sûr le parfait "silo buster" ou exploseur de silo, tout comme le "aging", qui explose tous les silos des maladies aux quatre coins du monde ... Car à bien y réfléchir, cette recherche médicale qui tâtonne entre des maladies en silos est absurde ...


Genomic Entertainment


Of course, it's even better to put those devices in... an electric guitar! ;-)
By the way, ever wondered what Singularity could look like?

After the Boring Company, the Poring Company?


Bioinformatique : algorithmes et génomes


https://www.fun-mooc.fr/courses/inria/41003S02/session02/about
https://www.fun-mooc.fr/courses/inria/41003S02/session02/about

"Tuer Le Cancer", éditions Stock, Patrizia Paterlini Bréchot (suite)

Voir ici pour ma brève fiche de lecture publiée sur Amazon la semaine dernière.

J'ai promis de résumer la matière scientifique décrite dans ce livre, ce que je tente ici. Merci aux Editions Stock de ne pas m'en vouloir pour les nombreuses citations, éclairantes pour comprendre ce qu'est la biopsie liquide et son rôle dans le dépistage et traitement précoce du cancer. J'espère que ce résumé plus approfondi incitera davantage de public à lire ce livre remarquable ...

Le principe de la biopsie liquide :

Comment prendre en filature les cellules tumorales circulant dans le sang bien avant que la maladie ne se signale sans se tromper de cible ? Tout repose sur un terme qui n'est familier à personne en Occident : le diagnostic précoce. La plupart du temps, les gens ont un cancer stade 2 ou 3 ou même 4 ... Avez-vous jamais entendu parler de patient dépisté à un stade zéro ou un ?! ... Ce serait marcher sur la tête ? Si on arrive à relever le défi (ne pas se tromper : dépister les vrais ennemis, et non créer de faux ennemis), voilà qui serait une véritable révolution. A ceci près : depuis toujours, la médecine chinoise repose sur la prévention ... Pour eux, c'est nous qui marchons sur la tête ...

Une méthode basée sur une prise de sang permettant de détecter le cancer avant l'imagerie ? Voilà ce dont il est question ici. Tout tourne autour de la mise au point d'un test. ISET.

"Octobre 2014. Après presque 20 années d'efforts de la part de toute l'équipe de recherche que je dirige, j'apprends que nous avons gagné une bataille décisive. Le test sanguin que nous avons mis au point et qui consiste à filtrer le sang pour y trouver d'éventuelles cellules cancéreuses circulantes (CCC2) , dites "sentinelles", lesquelles signalent la présence du tueur qui rôde dans le corps humain avant même qu'il ait commis l'irréparable, ce test, donc, a fonctionné !"

Le test de dépistage sanguin peut constituer une alerte plusieurs années avant que le cancer ne soit visible sur une radiographie ou un scanner ! Une photocopieuse qui accomplit une tâche d'isolement, associée à l'analyse experte des cellules au microscope ... Le tout, proposé demain, pour le prix d'une simple numération sanguine, à tout un chacun ? ISET est en fait une machine à filtrer le sang prélevé sur un patient (prise de sang). Cela permet de "repérer si un ennemi se prépare à l'attaque dans chaque organisme, et de le mettre hors d'état de nuire."

"Le Test ISET permet d'intervenir très en amont, alors que 75% des cancers du poumon ne peuvent plus être opérés quand ils sont détectés, parce qu'ils en sont à un stade trop avancé et ont déjà produit des métastases."

Le danger du faux-positif :

C'est la fausse alerte, alors que tout va bien. Il faut savoir que suite à la compression d'un organe à cause d'une chute ou d'un choc, des cellules d'organe parfaitement normales peuvent se retrouver dans le sang. Nos organes sont comme des éponges et il ne faut pas grand-chose pour qu'ils diffusent dans le sang un très petit nombre de cellules." Conclusion : les cellules d'organe présentes dans le sang ne sont pas forcément tumorales ... Gare aux faux-positifs ! Apparemment, des concurrents du test ISET sont tombés dans le piège ... Autre hypothèse qui s'est avérée erronée : si on part du principe (faux !) que les cellules d'organe présentes dans le sang sont forcément tumorales, on va développer "un système et une machine pour détecter les cellules d'organe dans le sang, pensant (à tort) que toutes les cellules d'organe, y compris les cellules tumorales dérivées d'organes, fabriquent des protéines dites "épithéliales" (qui se situent dans leur membrane)" ; pour cela on va fabriquer des anticorps, c'est-à-dire d'autres protéines qui les reconnaissent et se lient à elles. "En mettant le sang en contact avec les anticorps puis avec un aimant (attacher les anticorps à des molécules magnétiques au préalable), les cellules d'organes qui se sont collées aux anticorps peuvent être extraites du sang". Or il s'avère que lesdites "protéines épithéliales sont absentes dans un pourcentage variable de cellules tumorales, le plus souvent la moitié d'entre elles environ."

C'est au MIT, 10 ans plus tard, qu'en a été trouvée la raison. Le mécanisme responsable de la perte des protéines épithéliales dans certaines cellules tumorales. Voilà qui invalide la stratégie basée sur des anticorps (les concurrents du test ISET) ... En l'occurence, ici on produit de faux-négatifs (la non-détection d'une maladie), puisque la méthode ne parvient pas à capturer toutes les CTC présentes dans le sang.
Circulating tumor cells (CTCs) have attracted interest as biomarkers of cancer metastases but only recently has a reliable method of CTC detection been developed. CTCs can be thought of as a liquid biopsy from the blood, and they can be used in pathological and molecular assays. CTCs may ideally replace metastatic tissue biopsies in the prediction and monitoring of therapeutic responses and tumor recurrence. CTCs can be used to guide therapeutic cancer management and serve as drug targets. For this reason, the potential of this technology and the limitations of currently available methods of CTC detection are addressed here. The clinical applications of CTCs include the prediction of cancer prognosis; selection and monitoring of therapeutic regimens; and drug target applications. The manner in which CTC molecular profiling can facilitate prognosis and the selection of cancer therapies. (source)
On voit que l'équipe de la chercheuse a dû naviguer (avec succès) entre deux écueils : celui des biopsies liquides trouvant de faux positifs et celui inverse (les faux négatifs) ...

C'est en 1995 que l'on trouve que le processus d'invasion tumorale, dans le cas du cancer du sein, débute environ 5 à 10 ans avant le moment où le cancer est diagnostiqué par des méthodes classiques d'imagerie comme la mammographie. De là, Patrizia mettra tous ses efforts pour développer un test sanguin prédictif. Elle entrevoit cette possibilité en 95 ... Le livre est loin d'être un compte-rendu de matière scientifique desséchée ... On voit que tout a été ressenti, testé, éprouvé, à l'aune de la maladie et de la perte d'êtres chers et de patients ... La science navigue entre ces tranches de vécu, en cela je dirais que Patrizia est le nouveau David Khayat, qui lui aussi a, en son temps, raconté les avancées scientifiques de la cancérologie (et ses échecs) à travers le vécu de tant de patients ... dont son chef de service, mort jeune. En quoi les CTC se distinguent des cellules du sang ? Voilà la question qui va travailler la chercheuse jour et nuit durant presque deux décennies ...

(cet article est en cours d'ébauche et sera modifié / enrichi tout au long de la semaine, au gré de mes disponibilités, merci pour votre compréhension)

"Tuer Le Cancer", éditions Stock, Patrizia Paterlini Bréchot

"La chercheuse Patrizia Paterlini-Bréchot, oncologue et biologiste, vient d'écrire un remarquable ouvrage qui s'adresse à nous tous. D'une nature profondément humaine et désemparée face à la douleur de ses malades, leurs interrogations, leur demande d'aide, ne supportant plus de voir le corps médical adopter des protocoles ridicules et inefficaces, pour des malades condamnés, elle a depuis vingt ans étudié cet ennemi qu'elle assimile à un ivrogne d'abord peu agressif au début, mais subitement dangereux qui au bout de quelques temps se transforme en une bande d'individus dangereux ! C'est donc une sorte de course poursuite à laquelle elle se confronte, en voulant prendre le cancer de vitesse. Pour elle, c'est un serial Killer dont l'arme principale est le temps. Deux ennemis à prendre à revers : le tueur et le temps qui est son couteau meurtrier. On lira tout son parcours et son affliction face à la détresse de ses malades, en début de son ouvrage, écrit remarquablement, au travers des lignes on retrouve toujours certains de nos proches qui sont passés par ces terribles épreuves. Nous aussi devant leurs souffrances, nous étions malheureux et impuissants, ne sachant à quel saint ou sainte nous vouer... Grâce à son test Iset capable de repérer les signes avant-coureurs de la maladie par une simple prise de sang, Patriza est en passe d'arriver au but qu'elle s'est forgé, Avec un prise de sang, les cellules circulantes, issues du cancer primaire sont tout de suite repérées lors de l'analyse, avant de se transformer en métastases en colonisant d'autres organes sains. On peut demander à ce point d'investigations des examens divers tels que mammographies ou scanners. Ainsi à titre d'exemple : l'équipe du professeur Paul Hofman, du CHU de Nice, a suivi pendant six ans une cohorte de patients à risques – des gros fumeurs atteints de bronchopathie pulmonaire. Grâce au test, les chercheurs ont détecté des cellules tumorales dans le sang de cinq d'entre eux bien avant que le cancer du poumon soit visible par radiologie. Ces patients ont été opérés et guéris. Une preuve de l'efficacité du test. Actuellement le test n'est pas remboursé par la sécurité sociale et coûte 386 €. Il faut encore attendre, nous conte Patricia Brechot, que toutes les formalités soient remplies. Elle se heurte aussi aux différents concurrents pharmaceutiques et laboratoires, bien que 50 brevets prouvant l'efficacité de ce test aient été déet validés. On comprends que certains n'apprécient pas ce genre de découverte révolutionnaire et salvatrice. On ne peut qu'encourager et féliciter Patrizia Paterlini pour son acharnement, sa patience, son intelligence et sa grande bonté envers le genre humain. Un livre qu'il faut acheter ét promouvoir pour arriver à obtenir un remboursement pour ce test, il est vrai assez onéreux pour l'instant mais sans doute miraculeux pour tout un chacun de nous." (Source : Amazon)

Par Loliky, 1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS, MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS, le 2 février 2017.

"Ce livre donne de l'espoir aux malades et avise ceux qui courent le risque d'être atteints . La passion , l'acharnement de ce médecin et de ses équipes , avec des moyens de plus en plus sophistiqués et un brin d'empirisme ont abouti à la détection des cellules cancéreuses par une simple analyse de sang ! C'est formidable , extraordinaire ! Chapeau , c'est écrit avec humanité , simplicité , émotion et chaleur ! Bravo Madame !

Mais cet examen dérange , la prévention dérange !
Il y a une économie que vous risquez de bouleverser !
Plus de prévention , ce sont moins d'examens , moins d'hospitalisations , moins de médicaments .
Le malade risque de passer après les retours sur investissements des professionnels de la santé !

Alors oui , votre découverte et extraordinaire , l'imposer sera une autre paire de manches !
Merci de nous donner espoir , nous qui avons traversé les épreuves de la maladie et sommes en rémission !
J'ai parlé de votre livre à tout mon entourage . Nous sommes tous concernés !
Les médecins que j'ai rencontrés et questionnés, ont dit " C'est quoi ISET ?"
Nous sommes au début du chemin." (Source : Amazon)

Par Buldo, le 12 mars 2017.

La lecture de ces deux commentaires m'a motivée pour acheter le livre et écrire ma propre fiche de lecture (puis la poster sur Amazon).


http://www.doctors20.com/copie-de-2017-speakers


Tuer le cancer, par le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot. Prix Essai France Télévision 2017, Stock Editions. 

 J’étudie depuis trois ans la biologie moléculaire et la bioinformatique grâce à des cours en ligne gratuits (MOOCs) du MIT ou Massachusetts Institute of Technology. Après mes quatre premiers diplômes (je me prépare actuellement au cinquième) et me trouvant en France pour un bref passage, je tombe sur ce livre, un peu par hasard. « Tuer le cancer », par le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot. Prix Essai France Télévision 2017, Stock Editions.

Les biopsies liquides, ou la thérapie du futur pour la médecine génomique de précision, j’en entends parler en long, en large et en travers depuis les livres du Dr Eric Topol, célèbre médecin généticien américain, ou des articles de l’excellente revue technologique du MIT (MIT Technology Review). Le citoyen français n’a pas le droit de faire séquencer son génome de son propre chef. Il s’expose à une amende et à de la prison, dixit les lois bioéthiques. Bigre … Début mai 2017, une société génétique américaine de grande qualité (spin-off de Harvard) a passé des accords avec un vendeur de tests génétiques en Espagne, Be My Gene. On voit bien l’obsolescence de ladite interdiction gauloise. 

Pourquoi mon coup de foudre pour ce livre, unique en son genre en France, pays très en retard dans les domaines de séquençage du génome ?

1) D’abord, pour son honnêteté. On est très loin de la frime malhonnête que le titre pourrait laisser craindre. Transformer la moitié des cancers d’ici 30 ans en maladie longue durée, voilà ce qu’on peut espérer. Tuer le cancer demain ? Attention, arnaque. Or Patrizia est une guerrière, et elle expose des difficultés et obstacles (dont elle a triomphé) qui feraient baisser les bras à la plupart d’entre nous. « Grâce à son test Iset capable de repérer les signes avant-coureurs de la maladie par une simple prise de sang, Patriza est en passe d'arriver au but qu'elle s'est forgé, Avec un prise de sang, les cellules circulantes, issues du cancer primaire sont tout de suite repérées lors de l'analyse, avant de se transformer en métastases en colonisant d'autres organes sains. On peut demander à ce point d'investigations des examens divers tels que mammographies ou scanners. Ainsi à titre d'exemple : l'équipe du professeur Paul Hofman, du CHU de Nice, a suivi pendant six ans une cohorte de patients à risques – des gros fumeurs atteints de bronchopathie pulmonaire. Grâce au test, les chercheurs ont détecté des cellules tumorales dans le sang de cinq d'entre eux bien avant que le cancer du poumon soit visible par radiologie. Ces patients ont été opérés et guéris. Une preuve de l'efficacité du test. Actuellement le test n'est pas remboursé par la sécurité sociale et coûte 386 €. Il faut encore attendre, nous conte Patrizia Brechot, que toutes les formalités soient remplies. Elle se heurte aussi aux différents concurrents pharmaceutiques et laboratoires, bien que 50 brevets prouvant l'efficacité de ce test aient été validés. On comprend que certains n'apprécient pas ce genre de découverte révolutionnaire et salvatrice. On ne peut qu'encourager et féliciter Patrizia Paterlini pour son acharnement, sa patience, son intelligence et sa grande bonté envers le genre humain. Un livre qu'il faut acheter et promouvoir pour arriver à obtenir un remboursement pour ce test, il est vrai assez onéreux pour l'instant mais sans doute miraculeux pour tout un chacun de nous. » (Source : Amazon) 

Par Loliky, 1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS, MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS, le 2 février 2017.

"Ce livre donne de l'espoir aux malades et avise ceux qui courent le risque d'être atteints . La passion , l'acharnement de ce médecin et de ses équipes , avec des moyens de plus en plus sophistiqués et un brin d'empirisme ont abouti à la détection des cellules cancéreuses par une simple analyse de sang ! C'est formidable , extraordinaire ! Chapeau , c'est écrit avec humanité , simplicité , émotion et chaleur ! Bravo Madame ! Mais cet examen dérange , la prévention dérange ! Il y a une économie que vous risquez de bouleverser ! Plus de prévention , ce sont moins d'examens , moins d'hospitalisations , moins de médicaments . Le malade risque de passer après les retours sur investissements des professionnels de la santé ! Alors oui , votre découverte et extraordinaire , l'imposer sera une autre paire de manches ! Merci de nous donner espoir , nous qui avons traversé les épreuves de la maladie et sommes en rémission ! J'ai parlé de votre livre à tout mon entourage . Nous sommes tous concernés ! Les médecins que j'ai rencontrés et questionnés, ont dit " C'est quoi ISET ?" Nous sommes au début du chemin." (Source : Amazon)

Par Buldo, le 12 mars 2017.

Donc on apprend qu’un test a été mis au point. ISET. Saluons ce résultat tangible, là où tant de recherches n’ont pas abouti. Les risques du métier … Ce qui m’a le plus attristée dans ce livre : Aussi triste que la maladie elle-même: l'hyper compétitivité, les guerres des silos/tranchées entre scientifiques - chercheurs - médecins. Et c’est pareil dans tous les pays, car c’est le système qui est construit ainsi … Attendons de voir comment l’Asie va bouleverser le domaine … car pour le moment il semblerait qu’ils soient fort bien placés pour prendre le leadership mondial en matière de médecine de précision (Precision Medicine) … La classe moyenne la plus importante en nombre se situe actuellement en Asie, ce qui place d’office le continent comme moteur pour les avancées technologiques à venir (dont la médecine) … En Europe et aux USA, la classe moyenne souffre et se trouve comprimée.

2) Ensuite, pour sa pédagogie. Ce qui est expliqué ici, c’est la démarche scientifique ayant permis de mettre au point un test fonctionnel (et non une machine à faux positifs). Un faux positif est un diagnostic de maladie quand en fait le patient va bien. Le propos est remarquablement bien mené. Quiconque veut comprendre les enjeux de la médecine de demain se doit de lire ce livre. Un guide précieux pour comprendre la révolution qui se prépare et ne se fera pas sans nous, les patients. En résumé, il y a quatre silos, ou tranchées ne communiquant pas entre eux ou elles. Le dossier médical personnalisé du patient (pour le moment, un mirage), le génotype (les données génétiques du patient), le phénotype (données observables et quantifiables, non génétiques : comportement, style de vie, éventuelle maladie), les objets connectés (IoT). Le cinquième élément, dirait Luc Besson, est le patient.

3) Enfin un test qui permet d’espérer des avancées françaises. Sans quoi, les Français seront condamnés à choisir entre la e-santé américaine ou chinoise … Pour finir, je me permettrais un avis personnel. Soigner le cancer avant qu'il n'arrive grâce à la biopsie liquide. Un test a été mis au point. Aura-t-il la peau des silos ? On nous parle à longueur de temps de deep learning dans le médical. Mais n’oublions pas que pour nourrir ce mystérieux procédé A.I., il faut des données qualitatives en très grand nombre. Les silos ne permettent pas ce partage. A trop parler de deep learning en nous faisant oublier l’importance d’être, nous, le patient, propriétaire de nos données, on risque de mettre la charrue avant les boeufs. Le partage massif de données reste un pré-requis du deep learning dont la loi est « garbage in, garbage out. » En remettant le patient au centre du système de santé, Patrizia se positionne comme un K.O.L. (key opinion leader) français de la e-santé, et on en avait bien besoin. Aux USA ils ont un Dr. Eric Topol, en Europe il y a le Dr. Berci Mesko, et maintenant en France on a, rien que pour nous, Madame Biopsie Liquide.

Une dernière chose : que feriez-vous si vous pouviez avoir vos données génétiques sur votre smart phone, les gérer dans un cloud privé et les partager avec qui vous souhaitez, en toute confidentialité ? Permettez-moi de vous présenter Portable Genomics, startup française ayant le potentiel d’un exploseur de silos. Mariez cette startup visant à démocratiser les données médicales (le Thomas Piketty de la e-santé) avec Madame Biopsie Liquide, et vous aurez enfin une alternative française qui tient la route. Sans quoi, il ne restera au patient français de demain qu’à se tourner vers les USA ou la Chine pour gérer sa santé, pour le meilleur comme pour le pire …

Catherine Coste
Certifications MITxBiology 7.00x, 7.QBWx, 7.28.x partie 1 & 2
Twitter: @cathcoste