Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Recommending Jean-Michel Billaut on LinkedIn!

Jean-Michel has an unparalleled dedication to mentoring. He has developed over the years an insightful and very well documented strategy to promote digital economy (and health!) in France.

His generosity allows everyone showing interest to "join the cause"!

 Jean-Michel does Massively Open Online Course sessions, startuppers interviews and @nthropology just as easily as his genes are talking and breathing.

A true Claude Lévi-Strauss 2.0, he is the living illustration of Boston Consulting Group co-Founder Luc de Brabandere's "10 Paradoxes of (Innovation and) Creativity"...

AUDIIO FILE

Catherine Coste
Atelier e-santé with Jean-Michel Billaut (2010-2012).

Actually the recommendation on LinkedIn I like best about Jean-Michel is this one:
Catherine Wendell
Medias consultant
"Jean-Michel Billaut is a great inspiring mind for the generation who is now 'shaking the tree' in order to make our country a major player in the domain of the internet and communications. His 'érudition' and vision, together with a generosity second to none are true gifts to all who have a chance to collaborate with him in his present various missions and projects. More Jean-Michels' is just what we need today to make the best in this ever trickier global village."

JM Billaut is indeed The Ultimate (aaaand invaluable) Knowledge Trove! (a 2.0 trove, mind you ;-)

Why this Blog?? Biohacking VS Bioconservatism, quite the cliffhanger!

Welcome, welcome! This is France: we ain't have no biohacking and genome sequencing, but we do have cheese and booze!

Un des pays "le mieux-disant" sur le plan de l'éthique (démocratie, déontologie) va-t-il devenir un des "pire-disant" et faire du bio-conservatisme (préserver le monde d'hier, celui "1.0") pour sauver ... ses rentes de situation (et non la démocratie) ? Je parle bien sûr de la France, sérieux challenger de la Corée du Nord dixit un spécialiste d'e-santé ... Quite the cliffhanger! (quel suspense!)

Jean-Michel Billaut, spécialiste de la Net économie, 28/04/2013 : "Le Comité d’Éthique et les mandarins français ne veulent pas que les Français prennent eux-mêmes la décision de faire faire leur séquençage génétique. Or celui-ci va coûter 100 $ en 2015 ... Et on trouvera sur Amazon des séquenceurs ménagers 2 ans plus tard ... Aux USA la loi encourage les américains à faire leur séquençage pour une médecine préventive ... Et les Chinois séquencent à tour de bras tout ce qui vit ... Ils veulent créer un bio-Google.. La France est absente .. À part le Dr. Laurent Alexandre ... Principe de précaution oblige ... Mais les mandarins français ne veulent pas se faire disrupter par une autre médecine ... Il y aurait beaucoup à dire ..."

"La directrice de l'Agence de la Biomédecine insiste sur le fait que 'dans le domaine de la génétique médicale, l'information est complexe à décrypter et il n'est pas raisonnable de gérer seul ce type d'information'. Il est donc important que 'le conseil génétique [reste] dans une démarche de soins et d'accompagnement'.
Enfin, elle précise que l'achat de ces tests via Internet est interdit pour les résidents français, sous peine de 15 000 euros d'amende et un an de prison." 


Sources: La Croix (Pierre Bienvault) 16/04/2013 

France (and Europe), the land(s) Chinese, Malay, (South) Korean, Australian and American people visit for vacation, just to get a (folkloric) flavor of the past, and then go back to... real life. 

"Adrian, humain 2.0"

Pic.
Après "Google Démocratie", la nouvelle fiction de David Angevin et du Dr. Laurent Alexandre, "Adrian, humain 2.0", sort le 15 mai 2013.

David Angevin : "extrait du roman ADRIAN, HUMAIN 2.0, qui sort le 15 mai 2013 aux éditions NAÏVE. "Les Chinois collectaient des échantillons d’ADN de toutes les personnalités de premier plan. L’ensemble des services secrets jouaient à ce petit jeu. Les opposants bioconservateurs américains étaient également capables de se lancer dans le piratage de données médicales. Connaître le fardeau génétique d’un ennemi pouvait s’avérer utile en temps et en heure. La présence d’un gène de prédisposition à une pathologie ou à une autre pouvait refroidir les électeurs et ruiner une carrière. Une équipe de nettoyage, sous l’autorité d’Ozu, était chargée de passer derrière Peter Crawford quand celui-ci quittait une chambre d’hôtel ou un véhicule. Les draps étaient détruits, les serviettes javellisées, les voitures aspirées et les effets personnels sous surveillance permanente. L’équipe de nettoyage poussait le vice jusqu’à disperser des leurres sous forme de poussière partout où Peter était passé. (...) Il faut que les français comprennent que la croissance de demain ne viendra pas de la fabrique des espadrilles mais des technologies NBIC. Il faut investir dans les technos du vivant. Malheureusement, il y a trop peu de scientifiques dans l'entourage de nos politiques. Une tradition malheureuse. C'est l'inverse aux US et dans les pays de la zone Asie-Pacifique qui investissent à fond dans les NBIC…" (Propos recueillis sur Facebook, le 28/04/2013).

Un livre qui va sans doute nous parler de la mort du politique 1.0 ... Un des pays "le mieux-disant" sur le plan de l'éthique (démocratie, déontologie) va-t-il devenir un des "pire-disant" et faire du bio-conservatisme (préserver le monde d'hier, celui "1.0") pour sauver ... ses rentes de situation (et non la démocratie) ? Je parle bien sûr de la France ...

La minute blonde du biohacking

 "Les Geeks ne sont pas des terroristes !"

Quand le gouvernement gaulois confond biohacking et bioterrorisme ...La frontière qui sépare les technologies de l’information de celle des biotechnologies est si ténue qu’elle est sur le point de disparaître. Après les logiciels d'open source, voici le bio-opensource ! Cette phrase un tantinet geek signifie qu'un jour (pas si lointain ...) le séquençage du génome (décoder notre ADN de manière utile) nous permettra de fabriquer des organes et autre matériau humain (trucs biologiques), d'imprimer nos médicaments - grâce à des imprimantes 3D (et au bioprinting 3D) et au séquençage du génome, à la médecine régénérative avec les cellules souches issues du sang de cordon ombilical et autres cellules souches adultes ... Bref, un (beau ?) jour pas si lointain, il sera possible de se ... bricoler soi-même ...

Jean-Michel Billaut, spécialiste de la Net économie : "Le Comité d’Éthique et les mandarins français ne veulent pas que les Français prennent eux-mêmes la décision de faire faire leur séquençage génétique. Or celui-ci va coûter 100 dollars US en 2015 ... Et on trouvera sur Amazon des séquenceurs ménagers deux ans plus tard ... Aux USA la loi encourage les Américains à faire leur séquençage pour une médecine préventive ... Et les Chinois séquencent à tour de bras tout ce qui vit ... Ils veulent créer un bio-Google ... La France est absente, principe de précaution (inscrit dans notre Consitution) oblige ... À part le Dr. Laurent Alexandre, auteur de "Adrian, humain 2.0",  "Google Démocratie", "La Mort de la Mort", fondateur de Doctissimo et patron de DNAVision ... Mais les mandarins français ne veulent pas se faire disrupter par une autre médecine ... Il y aurait beaucoup à dire ..."

"La directrice de l'Agence de la Biomédecine insiste sur le fait que 'dans le domaine de la génétique médicale, l'information est complexe à décrypter et il n'est pas raisonnable de gérer seul ce type d'information'. Il est donc important que 'le conseil génétique [reste] dans une démarche de soins et d'accompagnement'.
Enfin, elle précise que l'achat de ces tests via Internet est interdit pour les résidents français, sous peine de 15 000 euros d'amende et un an de prison." (La Croix, Pierre Bienvault, 16/04/2013).

After Swedish Ikea, Behold Danish Biohacking! Après les logiciels d'open source, voici le bio-opensource !

Après les meubles en kit Ikéa, bientôt des organes ... faits maison ! La frontière qui sépare les technologies de l’information de celle des biotechnologies est si ténue qu’elle est sur le point de disparaitre. "Après les logiciels d'open source, voici le bio-opensource !" Cette phrase un tantinet geek signifie qu'un jour (pas si lointain ...) le séquençage du génome nous permettra de fabriquer des organes, d'imprimer nos médicaments - grâce à des imprimantes 3D et au séquençage du génome, à la médecine régénérative avec les cellules souches, etc. Bref, un (beau ?) jour pas si lointain, il sera possible de se ... bricoler soi-même ... On s'y met sérieusement au Danemark (mais aussi en Chine, en Californie, etc). Voilà qui bouscule sacrément des notions bien ancrées comme Dieu le Père, Big Pharma et les Blouses Blanches ... et qui mérite donc qu'on y réfléchisse ... Pour que le Jour soit Beau, faut l'avoir préparé ... avoir réfléchi à comment on va faire pour que la démocratie y trouve son compte ... Sauf que ... Le pouvoir en place n'a pas intérêt à promouvoir les solutions de demain auprès du grand public (voir l'histoire des Empereurs et des Barbares), car il verrait disparaître ses rentes de situation ... Aucun Empereur n'a jamais laissé les Barbares prendre le pouvoir sans se défendre ...  

"La e-santé devient le nouvel Eldorado de l'Internet US ... Ce n'est pas encore le cas chez nous ... Mais cela va venir avec le retard gaulois habituel (3 ans ?)" (Jean-Michel Billaut, FB, 28/04/2013)


Pic.
Séquençage du génome, fabrication de tissus et d'organes en laboratoire (bioengineering) ... tout cela est en route (pas en France, mais qu'importe, c'est en route) ... mais ce qui est aussi en train de passer dans les mœurs, c'est le "do it yourself" avec le matériau biologique humain ... Demain, ce qui était réservé aux laboratoires scientifiques et à "Big Pharma" pourra être manipulé par un quidam (vous, moi) dans sa cuisine ou son garage ... Pendant ce temps, il est toujours interdit de faire séquencer son génome en France, sous peine d'amende et même de prison !

"La directrice de l'Agence de la Biomédecine (ABM) insiste sur le fait que 'dans le domaine de la génétique médicale, l'information est complexe à décrypter et il n'est pas raisonnable de gérer seul ce type d'information'. Il est donc important que 'le conseil génétique [reste] dans une démarche de soins et d'accompagnement'.
Enfin, elle précise que l'achat de ces tests via Internet est interdit pour les résidents français, sous peine de 15 000 euros d'amende et un an de prison."

Sources: La Croix (Pierre Bienvault) 16/04/2013 

Au lieu de préparer demain, l'agence du gouvernement experte dans l'encadrement des activités de procréation médicalement assistée, "don" et prélèvement d'organes (allocation des organes), moelle osseuse mène des combats d'arrière garde : pourquoi s'évertuer à promouvoir le don de moelle osseuse alors qu'il y a le sang de cordon ombilical ?? L'éternelle histoire des Empereurs et des Barbares : Big Pharma paie les Blouses Blanches pour promouvoir le don de moelle osseuse, pas celui du sang de cordon ...

Faire en sorte qu’il existe une vraie communauté du bio-opensource en France

"On voit aujourd’hui fleurir les débats sur la nécessité -ou pas- de développer un écosystème fort dans le domaine des biotechnologies. Fair et raisonnable : bonne question. On se la pose cependant depuis vingt ans.
Ce qui est certain c’est qu’en France, il y a de bonnes compétences dans ce domaine. Des fonds comme Sofinnova ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, s’orientant exclusivement vers ce secteur pour sortir en totalité du secteurs des technologies de l’information. Toutefois, on pourrait se demander s’il existe en France un vrai débat sur les enjeux des biotechnologies. Certes, nous disposons des outils à l’égard de la réflexion sur l’éthique qu’il convient d’appliquer au potentiel de ces technologies. Mais cela reste un enjeux de spécialistes et la masse des chercheurs, des étudiants ou même des citoyens reste largement à l’écart de ce sujet .
Pour quiconque vient du monde du numérique, il devrait y avoir pourtant un domaine qui peut nous interpeler. Il s’agit des technologies de séquençage de l’ADN. Qu’on y songe : lorsque Craig Venter le premier parvient à un séquençage complet du génome, il aura dépensé plus de 210 millions de dollars. Pourtant, à partir de cet instant, les technologies vont évoluer à un rythme absolument stupéfiant ; et bien plus rapidement que la loi de Moore en général. En 2011, on considérait que séquencer les parties les plus importantes du génome ne coutait plus que 3000 dollars, et maintenant en 2013, on parle de moins de 250 dollars. On ne perçoit pas bien ce que cela signifie : connaitre précisément quels sont les génomes qui nous structurent est une information d’une très grande valeur pour le monde médical. On peut adapter l’ensemble des protocoles de soin, la chimie, les traitements, de façon individuelle, en en augmentant très fortement l’efficacité et en limitant les effets secondaires.
Mais c’est également dans l’analyse statistique d’un grand nombre de ces séquençages que l’on trouve aussi des opportunités d’améliorer la médecine en grand nombre. Connaitre le diffraction de gènes dans la population, leurs évolutions, leurs effets revient à pouvoir améliorer considérablement le sort des individus et in fine probablement à réduire le coût des traitements de façon drastique.
Or, cette dimension n’est pas perçue par les acteurs européens. Nombreuses sont les sociétés américaines qui se ruent sur les opportunités naissantes du séquençage génétique. En France, certains acteurs essayent de faire évoluer le débat à l’égard des données de santé, y compris celles liés à la génétique, mais cela reste encore un combat peu médiatisé. Mais au delà, peu d’industriels, peu d’acteurs institutionnels ne manifestent une réelle volonté de s’emparer de ce sujet.
Les biotechnologies, il est vrai, souffrent beaucoup du concept de 'big science' une science élitiste, réservée à quelques acteurs aux moyens très importants. Et il est vrai que c’est très largement le cas. Dans les sciences du vivant, on peut s’inquiéter de l’impact d’acteurs comme Monsanto, non pas uniquement parce qu’ils développent des technologies transgéniques, mais surtout parce qu’ils essayent de breveter des découvertes - comme plusieurs procès retentissants l’ont montré, par transposition du vivant - et non des inventions issues de leur recherche. A ce titre, il serait souhaitable, plutôt que d’essayer de favoriser l’opensource dans le domaine logiciel, dont le concept est déjà clairement compris par les protagonistes, de faire en sorte qu’il existe une vraie communauté du bio-opensource en France, souvent dénommé Biohackers dans la littérature spécialisée. Nous sommes arrivé à un point tel de développement des technologies que le coût de création d’un laboratoire est devenu marginal.   Cela aurait plusieurs vertus : d’une part permettre de démystifier la perception de 'big-science' qui entoure cet univers, d’autre part favoriser l’éclosion de nouvelles startups à fort potentiel, enfin, limiter le risque qu’un acteur commercial ne puisse s’emparer de façon abusive ou exclusive de technologies du vivant. On pense en particulier aux technologies qui permettraient de développer fortement l’agriculture dans les pays en développement. Il existe certainement quelques initiatives comme la paillasse, mais celle-ci sont trop isolées et mériteraient d’être beaucoup plus développées. Le Royaume-Uni, Israël, les États-Unis, Shanghai sont en train de se mobiliser de façon considérable sur ces sujets.
ll faut enfin et finalement comprendre que la frontière qui sépare les technologies de l’information de celle des biotechnologies est si ténue qu’elle est sur le point de disparaitre. 95% de ce qui est découvert en science du vivant l’est avec l’aide de puissants ordinateurs. De surcroît les biotechnologies mêlent de plus en plus des sous-parties électroniques dans leur mise en œuvre. Il y aurait donc également une vertu à faire en sorte que les connaissances des uns irriguent celles des autres. Nous avons de bonnes expertises dans ces deux univers, il ne tient qu’à nous de les faire fructifier." (Source).

Ellen Jorgensen : le Biohacking -- Vous aussi, vous pouvez le faire.

La Minute Blonde du Droit d'Auteur

Le droit d'auteur (copyright), c'est le nerf de la guerre !

Guy Kawasaki, ex-"Apple Evangelist" et promoteur de l'édition numérique (APE: Author, Publisher, Entrepreneur) : "L'édition 1.0 est cassée".

Le modèle de l'édition telle que nous la connaissons depuis des décennies ne fonctionne plus ... Le système juridique américain s'emballe autour de la notion de droits d'auteurs (copyright).

Certains observateurs n'hésitent pas à parler de "copyright infringement madness", ou de folie de la loi américaine qui fait équivaloir le fait de contrevenir aux termes d'utilisation d'un site internet (website) à un crime pénal ...

Miniature
Petit décryptage par votre "Blonde" de service, en hommage à Aaron Swartz, étudiant du MIT de Boston récemment décédé et "Hacktivist 2.0" ...
 University Of California Sides With Journal Publishers Over Its Own Struggling Libraries.
(L'université de Californie soutient les éditeurs de revues universitaires quitte à couler les finances de sa propre bibliothèque universitaire).

"Armer Hase, bist du krank?" - "Poor little bunny, are you sick?"

http://www.inspirefirst.com/2012/03/22/astonishing-surreal-illustrations-ryohei-hase/

Paying your Doctor with Bitcoins?

You can now pay your tab in some NY bars with Bitcoins, but I wonder when I can pay my GP with Bitcoins?

Interesting chain of value: Credit Cards like Mastercard have at some point disrupted traditional banking - well they no longer do, at least they no longer are full or strident disruptors, they are only relatively disrupting traditional banking. Bitcoins is yet another disruptor...  Credit Card businesses never invested in e-mail as a secure means of payment, since they never believed this would work indeed... Paypal has proven them wrong... Traditional banking is the Emperor, Credit Cards are both Emperor and Barbarian. Bitcoins and Paypal, the ultimate Innovators, are both Barbarians, and they're trying to make an alliance... since Barbarians fighting together against Emperors are stronger... Together "the sustainable Barbarians" might be able to afford bypassing government regulation... People start to be sick of conglomerate industry's interests colluding with the government's own interests ("thanks to" active lobbying)... "The Story of Stuff" Project, carried out by some American sustainability activists, enjoys worldwide success... so might Bitcoins and Paypal...

The Bitcoins saga is thrilling: as a software, it was created by some mysterious mathematician, claiming he was Japanese but believed to be British, who committed digital suicide short after naming his successor (himself? Somebody else?). Successor has nothing to do with success here; responsibility, toiling for no money would be much more accurate... But the saga is to be continued...

I happened to consult an ENT Physician in Paris area, France, the other day... When it came time to pay (our invaluable health comes to a certain price), he proudly said: "I accept credit cards!" (I suspect the vast majority of primary care doctors and specialized physicians don't). I didn't dare ask if I could pay with Paypal Bitcoins ;-)

Pic.

La Minute Blonde des Organes Mous

Une jeune femme prof de sport et de yoga reçoit une noix de coco sur la tête lors de ses vacances sur une île exotique. En rentrant, elle fait un scanner dans un grand service de neurologie dans un hôpital parisien. Le verdict tombe : "Vous avez une tumeur inopérable. Six mois à vivre." C'était au printemps 2008. A ce jour (avril 2013), la jeune femme va très bien, sa tumeur est "asséchée" grâce au "CyberKnife" et elle réalise ses projets comme elle l'a toujours fait. Petite histoire rocambolesque mais vraie de cette "patiente" qui a pris son destin en main ...

En hommage à Graziella, que votre expérience serve à beaucoup.

Signé : la blogueuse ;-)



 Retrouvez l'histoire de Graziella ici !
"Bouillon de poule pour l'âme" : histoire de blogueuse

"Google et les Transhumanistes"

Ray Kurzweil, le "pape" du transhumanisme, a été embauché par Google comme ingénieur en chef pour faire du moteur de recherche la première intelligence artificielle de l'histoire. | AP/Virginia Mayo 













"Le transhumanisme est encore quasi inconnu en France. Le terme "transhumanisme" remonte aux années 1950, mais sa popularisation date des années 1990. C'est à cette période que les chercheurs commencent à cerner les promesses de la convergence NBIC. Les nanotechnologies (N), la biologie (B), l'informatique (I) et les sciences cognitives (intelligence artificielle et sciences du cerveau) (C) progressent et convergent, en ce sens que les découvertes dans un domaine servent aux recherches dans un autre. Cette synergie décuple la puissance de la recherche et permet des avancées spectaculaires.

Dans ce contexte, les transhumanistes soutiennent une vision radicale des droits de l'humain. Pour eux, un citoyen est un être autonome qui n'appartient à personne d'autre qu'à lui-même, et qui décide seul des modifications qu'il souhaite apporter à son cerveau, à son ADN ou à son corps au fil des avancées de la science. Ils considèrent que la maladie et le vieillissement ne sont pas une fatalité. La domestication de la vie pour augmenter nos capacités est l'objectif central des transhumanistes. Selon eux, l'humanité ne devrait avoir aucun scrupule à utiliser toutes les possibilités de transformation offertes par la science. Il s'agit de faire de l'homme un terrain d'expérimentation pour les technologies NBIC : un être en perpétuelle évolution, perfectible et modifiable jour après jour par lui-même.
L'homme du futur serait ainsi comme un site Web, à tout jamais une "version béta", c'est-à-dire un organisme-prototype voué à se perfectionner en continu. Cette vision pourrait sembler naïve. En réalité, un lobby transhumaniste est déjà à l'oeuvre, qui prône l'adoption enthousiaste des NBIC pour changer l'humanité. Ce lobby est particulièrement puissant sur les rives du Pacifique, de la Californie à la Chine et à la Corée du Sud, soit - et ce n'est pas un hasard - à proximité des industries NBIC, qui deviennent le coeur de l'économie mondiale. L'entrisme des transhumanistes est impressionnant : la NASA et Arpanet, ancêtre militaire américain d'Internet, ont été aux avant-gardes du combat transhumaniste.

Aujourd'hui, Google est devenu l'un des principaux architectes de la révolution NBIC et soutient activement le transhumanisme, notamment en parrainant la Singularity University qui forme les spécialistes des NBIC. Le terme Singularity désigne le moment où l'esprit humain sera dépassé par l'intelligence artificielle, censée croître exponentiellement dès les années 2045. Ray Kurzweil, le "pape" du transhumanisme, dirige en personne cette université. Ce spécialiste de l'intelligence artificielle est convaincu que les NBIC vont permettre de faire reculer la mort de façon spectaculaire dès le XXIe siècle. Il a été embauché par Google comme ingénieur en chef pour faire du moteur de recherche la première intelligence artificielle de l'histoire.
Google s'intéresse également au séquençage ADN au travers de sa filiale 23andMe, dirigée par la femme de Sergei Brin, le cofondateur de Google. Sergei Brin a appris qu'il avait de très fortes chances de développer la maladie de Parkinson - car il est porteur de la version mutée du gène LRRK2 - en faisant analyser son ADN par sa filiale. De quoi accentuer son intérêt pour les NBIC ! On aura compris que Google nous emmène vers une civilisation transhumaniste." Dr. Laurent Alexandre,


La "minute blonde" du don d'organe (par Denise Fabre)

Denise Fabre vous fait la "minute blonde" du don d'organe et vous présente le Doigt Donneur :



En novembre 2004, le Professeur Daniel Loisance, chirurgien cardiaque membre de l'Académie Nationale de Médecine, demandait si nous étions prêts pour une grande révolution : la réponse à l'insuffisance cardiaque terminale ne serait plus de transplanter un cœur, mais d'installer une micro turbine à débit continu pour assister un cœur défaillant (voir ici) ... Cela permettrait au patient de se passer de transplantation (pénurie de cœurs à transplanter ! Pendant ce temps, l'état des patients se dégrade inutilement) et même, à terme, de l'appareil ("device"), car un cœur fatigué peut ... récupérer ... pour peu qu'on lui donne sa chance ... En 2013, nous ne sommes toujours pas prêts pour cette "révolution", constate le Pr. Loisance lors de sa récente audition au Sénat (voir ici) ... Aujourd'hui, des chirurgiens américains accusent implicitement les lobbies de la transplantation d'avoir caché trop longtemps au grand public (et aux patients en attente de greffe) cette alternative à la transplantation cardiaque (= tête de gondole dans l'Hypermarché du Don d'organes ; or en réalité on a surtout besoin de reins pour des malades âgés)...Voir ici ...

Les malades non traités pour leur insuffisance cardiaque sévère feront un arrêt cardiaque en pleine rue ... Grâce à leur générosité, les patients âgés trouveront des donneurs de reins ... Cela s'appelle les prélèvements de reins sur patients "à cœur arrêté" ... Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme, MERCI DOIGT DONNEUR !

kidney transplant patient says: "Health care should be a team sport" - Un transplanté rénal bien parti pour changer le monde de la santé - et nos mentalités !

"Uncoordinated medical care is expensive at best and deadly at worst." Find out why efficient team medical treatment is the future of a safe and effective healthcare system.  

Un monde de la santé travaillant en silos coûte trop cher au mieux et, au pire, ... votre peau. Cette vidéo (la première en anglais et la deuxième en français) apporte la preuve par A+B qu'un traitement médical coordonné par des médecins issus de différents savoirs et interagissant est votre potion magique, celle qui va sauver votre peau ...

Watch Eric Dishman's outstanding TED presentation: 




Un transplanté rénal bien parti pour changer le monde de la santé - et nos mentalités !

Eric Dishman a bouleversé un auditoire pourtant averti et blasé lors des conférences TED. Condamné à mort par la médecine "1.0", il a pris son destin en main, a transformé un monde médical travaillant en silos en une équipe de footballers performants et triomphants car capables de mettre le "patient" au centre du terrain de jeu ... C'est ainsi qu'il a sauvé sa peau ... Éric utilise un smartphone pour ses échographies rénales, fait de la télémédecine pour transmettre l'imagerie à son médecin traitant (néphrologue ou autre) et évite ainsi de laisser des plumes dans un système hospitalier devenu dangereux pour le patient et en faillite financière pour cause d'organisation moyenâgeuse (heureusement nous avons plein de médecins compétents). Cela concerne les USA, me direz-vous... Eh bien moi je crois que cela concerne chacun de nous dans le monde, où que nous nous trouvions. Le patient devient "2.0" ("internet minded"), et c'est bien ce qui va sauver sa peau. Merci Éric Dishman pour ce "success story" qui met à la médecine 1.0 - celle qui travaille en tranchées et force le patient à devenir un combattant de la guerre des tranchées - un uppercut suivi d'un crochet à la face. K.O.

He asked me to sing...

He asked me to sing...



But what shall I sing?? ...oh, ok, I know, I know!!! Here we go, then...

==>  DOWNLOAD AUDIO FILE

[Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.]

L'atelier e-santé en 3 vidéos

Le numérique dans la santé, la notion floue de "mort clinique" ("mort encéphalique", "prélèvements à cœur arrêté"), l'organisation en silos de nos professionnels de santé, les conflits d'intérêts ... Mais tout cela va changer ... GRÂCE A VOUS : un citoyen averti en vaut deux. Voici venir l'ère du patient 2.0 ... Son challenge ? Réorganiser notre système de santé, pour remettre le patient au centre dudit "système" ...



Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les transplantations d'organes sans jamais oser le demander. Qu'est ce que la "mort encéphalique" ? Qu'est ce que "le bloc des esclaves" ? "Le bloc des maîtres" ? Qu'est-ce qu'un patient dont le corps médical dit qu'il "est nettoyé" ? Bienvenue dans les réalités du milieu des transplantations d'organes ...



Mais enfin, qu'est-ce que la "mort encéphalique" ? Aviez-vous jamais entendu parler de prélèvements de reins sur patients "à cœur arrêté" ? Petit décryptage des rouages très bien huilés de la transplantation d'organes ... et de ce qui va disrupter nos aimables mandarins transplanteurs ...

Champaign!...

http://www.uniqueglassgifts.net/hand_painted_girlfriend_wine_glass
... for my co-writer Isa. Don't we totally deserve it? ;-)

CHAMPAGNE audio file

(Lyrics)

Sooo beautiful and so true!...



Where shall we drink our champaign? At Macao, of course!!

The Moon Represents My Heart - Yuè Liànɡ Dài Biǎo Wǒ De Xīn



http://www.downloadchinese.com/lyrics/yue-liang-dai-biao-wo-de-xin-teresa-teng.html

"Cardiac Arrest Is Not True Death"

 THE GUARDIAN BOOKS PODCAST, April 10th, 2013:

"Cardiac death, also called clinical death, is not true death. Here's why":

==> DOWNLOAD AUDIO FILE

[Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.]

Or go here:
http://www.guardian.co.uk/books/audio/2013/apr/10/books-podcast-offer-audio-edition

Set the progress bar (of the podcast's audio file) to 38:20... and start listenting!
  
"The Lazarus Effect: The Science That is Rewriting the Boundaries Between Life and Death", by Sam Parnia, MD.

==> Buy that book on Amazon.

Book review on Amazon: "I bought the book after reading an article in a journal on Dr Parnia's work. I therefore had a fair idea of what to expect. The science of resuscitation seems to have made significant advances in the last decade, but what I found disturbing is that those advances are not uniformly available even within the same hospital emergency unit because of significant variances between the training and motivation of the staff on duty at any particular time.

I also find it disturbing that the blurring of the divide between life and death has not been accompanied by a recognition that harvesting organs from a body just because the heart has ceased to beat and the pupils are dilated might well amount to causing unlawful death in some instances. Doctors motivated by the health of a transplant patient may be circumspect about disclosing the full potential of recent advances in the science of resuscitation to the loved ones of a prospective donor. These were not matters directly canvassed by Dr Parnia, although he does acknowledge the variances of health care within the same hospital.

I was a bit disappointed at his work on near death experiences. While he outlines efforts to explore the phenomenon, those efforts appear to have been inconclusive to date. Perhaps this is fertile ground for a sequel, but any research that definitively addresses this question will no doubt become public knowledge well in advance of any book as that kind of research will be of interest to all.

A good book should prompt thought on the part of the reader. Dr Parnia has most certainly done that. But he has also provided an interesting and illuminating read about a topic that we will all need to address at some time in our lives, if only at the very end -whenever and whatever that is."(Source).

Best book ever on how to save your life (and health) in a (worldwide) corrupt health system

This book is on finance;  it tells you all you need to know re saving and making money. Insightful, to the point, concise, clear. Now all you need to do is cut words like "banking system", "financial products and services", "insurance companies" etc. and replace them by "health system", "health products and services", "healthcare insurance" etc. and what you end up with is brilliant big picture thinking...

Useless politicians, commissioned physicians, prescribing useless or dangerous medication (based on their own best financial interest), etc. Physicians taking great care of their offshore bank accounts thanks to "Big BioPharma" organizing conventions that take place in dreamplaces, not only because they are a fiscal paradise (tax haven), of course... but also because they are quite the scuba diver's paradise... Etc. Fiorentino writes about the traps you must avoid; he also happens to give you the most valuable piece of financial advice you ever received, tailored to your profile and needs. And, if you're asking me, I do hope that "my tailor is rich", yes, definitely.

My advice here: read that book twice: once for your money, and once for your health. And think of your health as if it were money. Your good health is priceless; yet it comes at a price...

Buy a Real Hubot online HERE!

OK... Sooo... Would you rather get yourself...
... a boy...














... or a girl...










... or a matron who frustrates your lifestyle on health grounds?...
Now the good news is that all these real hubots are available for YOU!

BUY YOUR OWN HUBOT (human + robot = hubot) ONLINE HERE:
http://hubotmarket.arte.tv/fr/index

DIRECTION OF USE:
http://en.wikipedia.org/wiki/Real_Humans













  



A Geeky and Nerdish Hi!


Organ Transplant, Genomics and 3D Bioprinting: the Disruptive Dance of the Three Graces

Copyright James Bort
"A disruptive technology is one that’s simpler and cheaper than what’s already on the market. Often, disruptive technologies are also inferior to what’s already on the market. They tend to be dismissed as impractical toys by industry incumbents."  (Source).

Is Genomics (and 3D bioprinting) going to be as disruptive for organ transplantation (and immunosuppressive drugs) as Bitcoin (and Apple) is going to be for money and banking?... The late Steve Jobs thought so, and he isn't the only one... When will Apple disrupt the banking and financial industry, by launching into them? Lemme guess... Pretty soon?...

Best TV show 2013 on Ethics: Kaboul Kitchen

Pic.
"Kaboul Kitchen" (Season  1, since shooting of Season 2 has just begun) is a tale about business, war and peace, people and... business again... To make short a long story, you'll kill yourself laughing...

"Ici, on a la détente facile*" means something like "Talking about damn good ways of killing... time"
* "Avoir la détente facile" both means:
1. to enjoy putting one's feet up, to relax
2. to be trigger-happy 

Ouch, my back is killing me... Talking about entering devil's kitchen... There are many ways to do this... and sometimes it can even lead you to a... grave misunderstanding. A redundant expression for "Hospital"? Kaboul kitchen...

Pic.

Arab Spring in France

Anonymus...

France will become an Islamic Republic in less than 30 years...

France will go through an episode of civil war: far-right activists fighting against islamic fundamentalists...







ARE YOU READY?... My Moslem name will be Fatimah. How do I look with a headscarf?...

 I'm confused... I thought Superman was Jewish, not Arab?!...

Ventricular assist devices as bridge-to-transplantation and destination therapy

"Which patients are the best candidates for heart transplantation? Drs Sudhir Kushwaha and Richard (Rocky) Daly—respectively the medical and surgical directors of the Heart Transplantation and VAD program at Mayo Clinic—review the steps to selecting patients for transplantation and discuss ventricular assist devices (as bridge-to-transplantation and destination therapy) and the listing system that categorizes those awaiting surgery."

  ==> Listen to the presentation.

Source:
http://www.theheart.org

What's behind the "Avatar" movie?

I'd say, some of these fast-paced, fact-filled and short "Story of Stuff" videos from US sustainability activist Annie Leonard, like this one for instance - about "ecological debt"...

 
The Story of Cap & Trade from Story of Stuff Project on Vimeo.

Here's how I ended up a story artist for Tim Burton


First off, please, meet my family: a transplant surgeon in the foreground (guess who ;-)...
Gosh, why do people confide in me so much?? I guess that this transplant surgeon was no exception...

==> DOWNLOAD AUDIO FILE

Secondly, when I was a student, I conducted some academic research on German literature. That included intensive research on German romantic writers: various death freaks like Novalis, for example, who used to write night after night to his... dead fiancée (Hymn to the Night); some beauty freaks, also, ready to die for beauty (whereas I'd rather live up to it), like Thomas Mann ("Death in Venice"), exploring the desire to deny the reality of death in "The Magic Mountain", and being quite thorough about those desires... Etc. Etc.

Third, in my family on my mother's side, we tend to see ghosts... I mean... not the ghost of people we know or have known, or the ghost of a person somebody we know used to know... No, that'd be too easy... Those ghosts we get to see are total strangers, and the best way to get rid of those "visions" is to enquire about the aforesaid ghosts... 'cause you see, if I can see them, well, that means that they must've got some kind of a mission for me... Both the transplant surgeon in my family and I are death freaks... but of a different kind... If you ask that surgeon in my family: "What are you doing for a living?", I'm afraid the honest answer's gonna sound like: "I need some vital organs as sure as vampires need blood...", whereas, as far as I'm concerned, I happen to see ghosts of people who got robbed of their vital organs (or blood, for that matter) and my wild guess is that they are not too happy about it... Yeah, yeah, I know... Just another family rant... At least, my little indiscretions allow you to get both sides of the story. I told that surgeon: "Don't worry! My lips are sealed. Mom's the word." But remember? I told you that on my mother's side, we tend to see ghosts, so...

It's not always easy to determine degrees of family relationship (who was your great-grandmother in the third degree? Can you answer that one in two shakes of a lamb's tail?), let alone sort a ghost's life (and death) out! And no, my name is not Victor, or Victoria... but I've started wondering if I could possibly have met with some distant cousin of our dear "Corpse Bride"... Dear Lord! Things are not easy! Try being in my shoes for a couple of secs.You've got the family of the living and the family of the dead... they don't get along... and you're meddling... Who's talking about bending over backwards now? See? Things are pretty much like in that "Anger Management" TV show, plus: add some kind of meddling psychic (medium) in the picture (that'd be me), and you'll easily understand that before you get to this...



... you have to go aaall the way through this first... and second... and third... etc.



Of course I've read quite a lot of stuff regarding this "brain death" scientific polemic... White papers and stuff... Are "brain dead" organ donors really dead? How can you get living organs from dead people?, etc.

'cause one of the ghosts I see, well, I suspect he must have been a dead organ donor at some point in his life... death... life... ooops, sorry, this is confusing...

Anyway, let's wrap things up, shan't we? How I ended up a story artist for Tim Burton? How difficult is that? Well, lemme tell you one thing for sure: it's a no-brainer!

Pic. 1: http://nouvellesvagues.wordpress.com/2012/05/23/1181
Pic. 2: http://copycatty.deviantart.com/art/The-Corpse-Bride-336296207
Pic. 3: http://www.halloweenmoviesontv.com/halloween-movies-a-to-z/tim-burtons-corpse-bride-2005

BRAIN DEATH IS NOT TRUE DEATH

This morning, while googling "BRAIN DEATH IS NOT TRUE DEATH", I came up with some interesting stuff, see for instance here and here.

Feel like playing games with death? How about that: playing "Simon says"?... 
Simon says: "Brain death is true death".
Jacques a dit : "La mort encéphalique est la mort" ...





BUT WHAT DO YOU THINK?

Please e-mail me your answer at cath.coste@laposte.net.